Conseils pour avoir une belle peau grâce à une alimentation saine

Augmentation de la charge acide – la peau comme organe de détoxication

En tant que notre plus grand organe, la peau remplit un certain nombre de fonctions vitales. Elle constitue une barrière mécanique de protection contre les influences environnementales dangereuses et les corps étrangers. Elle contrôle également la température du corps et l’équilibre de l’eau. Aussi, elle assure l’indispensable fonction sensorielle de perception du toucher.

La peau joue un rôle particulier en tant qu’organe de détoxication. Avec les poumons, le foie et les reins, c’est l’un des quatre principaux organes de l’excrétion du corps humain. Les produits finaux métaboliques et les sels trouvent également leur chemin à travers la peau. De nombreux facteurs du mode de vie, de l’alimentation et de l’hydratation actuels contribuent à surcharger l’organisme de produits finaux métaboliques acides qui s’accumuleront dans la peau. Si la charge acide est prédominante à long terme, les substances accumulées qui doivent être excrétées ne sont plus correctement éliminées.

Un excès de production d’acide peut également se manifester sous la forme d’une peau impure, présentant des boutons et des imperfections. Il est ainsi primordial d’avoir  un mode de vie sain et une alimentation équilibrée pour avoir une belle peau. De plus, il est recommandé de bien s’hydrater pour avoir une peau encore plus éclatante. Cela résulte également d’une bonne nuit de sommeil.

Les rapports entre la flore intestinale et l’état de la peau

Une flore intestinale perturbée peut être le déclencheur de problèmes de peau. La connaissance du plus grand organe humain remonte à l’Antiquité. Déjà Hippocrate, médecin grec et fondateur de la science médicale, postulait : « L’intestin sain est la racine de toute santé ».

Une flore intestinale fonctionnelle et saine est une condition préalable à la bonne digestion des aliments et à la défense contre les agents pathogènes. Les habitants intestinaux sains tels que les lactobacilles et les bifidobactéries sont en partie responsables du maintien d’une muqueuse intestinale normale. Mais surtout, ils servent à pouvoir transformer la bouillie alimentaire qu’ils ont ingérée et à maintenir la formation d’acide aussi faible que possible, permettant ainsi d’avoir une belle peau.

L’alimentation et le mode de vie jouent un rôle central dans ce contexte. Si l’on examine la consommation quotidienne d’aliments et de boissons, on remarque rapidement que la charge en acide est de loin le facteur prédominant. Les rapports de l’étude sur la consommation actuelle montrent que l’apport quotidien en protéines des femmes et des hommes est supérieur à l’apport recommandé. Les sources de protéines telles que la viande, la saucisse, le fromage et les œufs sont riches en soufre et en phosphore. Lorsqu’ils sont décomposés, il se forme des acides que l’organisme doit compenser à l’aide de systèmes tampons endogènes.

Une grande partie des aliments transformés fréquemment consommés contiennent également des quantités cachées de sucre et de graisse. En outre, les gens mangent généralement trop vite, en trop grande quantité et aussi dans le désordre. Les additifs et les conservateurs présents dans les aliments transformés industriellement exercent une pression supplémentaire sur l’organisme. La faible consommation de fibres alimentaires retrouvées principalement dans les fruits et légumes affaiblit la fonction digestive générale.

Toutes ces influences font que les bactéries utiles pour l’intestin, telles que les lactobacilles et les bifidobactéries, sont déplacées par des habitants intestinaux indésirables (par exemple les entérobactéries, les clostridies). De ce fait, la microécologie de l’intestin se déséquilibre. La mauvaise colonisation qui en résulte provoque une augmentation de la valeur du pH dans l’intestin et la pulpe alimentaire ne peut pas être digérée correctement. De ce fait, des nutriments précieux tels que les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments ne sont souvent plus suffisamment absorbés. Les résidus alimentaires non digérés s’accumulent, fermentent et produisent des toxines.

Pour évacuer ces toxines acides, l’organisme choisit également la voie de la peau. En outre, l’excès d’acides métaboliques, qui proviennent principalement d’aliments acidifiants, se dépose dans la peau. Il peut en résulter une peau avec des boutons, de la cellulite, et la formation prématurée de rides ainsi que de nombreuses imperfections. Pour améliorer la fonction de détoxification de la peau, il est important d’avoir une alimentation équilibrée, riche en nutriments, et de boire une quantité suffisante d’eau.

Le micro-éléments nécessaire pour une alimentation équilibrée

En ce qui concerne la nutrition, l’accent devrait être mis sur les aliments riches en bases et en minéraux. Sans oublier une hydratation suffisante pour une belle peau pleine de vitalité. En outre, l’utilisation d’une poudre de base de haute qualité fournit des minéraux précieux ainsi que du zinc, un oligo-élément qui contribue à un métabolisme acide-base normal. Le zinc intervient dans les systèmes tampons présents dans l’organisme et contribue au maintien de l’équilibre acido-basique.

La vitamine A participe à l’entretien de la peau et des muqueuses par la synthèse du collagène et favorise une belle peau d’apparence soignée. L’acide pantothénique (vitamine B5) a une influence sur la synthèse des hormones stéroïdiennes et de la vitamine D. Il a une fonction dans la division cellulaire et est bon pour le système immunitaire.

Les avantages des micro-nutriments pour la santé

Le zinc contribue à un métabolisme acide-base normal.

Le magnésium contribue à l’équilibre des électrolytes.

La vitamine A aide à maintenir une belle peau et des muqueuses normales.

L’acide pantothénique contribue à une synthèse et un métabolisme normaux des hormones stéroïdiennes, de la vitamine D et de certains neurotransmetteurs.